• Qu'est-ce que "les conditions extrêmes" ?

    Réponse: tout ce qui met l'opérateur dans l'inconfort pendant le temps d'émission; isolement, ressources énergétiques limitées, topologie défavorable, climat difficile pour l'humain comme pour l'électronique.
    Voilà le sujet de ce blog, qui présente notre expérience du trafic radio-amateur en mode mobile (/M) ou portable (/P), faible ou moyenne puissance (QRP de 10 à 20 W maximum), le choix de l'équipement et l'intégration des modes numériques (RTTY et BPSK) plus efficaces en terme de rendu information/énergie en raison de la bande passante plus étroite lors de l'émission.

  • Pourquoi tout çà ?

    Monter une expédition avec le seul but de tenter des contacts avec le monde depuis le haut d'une montagne ou le creux d'une vallée encaissée et perdue des hommes, s'est montré bien plus motivant pour mes fils pour aller au contact de la nature dans ce qu'elle a de plus cru, parfois, et de plus éprouvant, souvent. Sac aux dos, chargés de matériel éprouvé, de nourriture et de batteries gonflées à bloc, chaussures de randonnée, imperméables et bonnets, réchaud pour la soupe et thermos de café sont les ingrédients d'une expédition réussie où la découverte de la nature et de ses propres ressources personnelles sont les objectifs.
    Je l'avoue ici, c'est un moyen de former mes fils non pas seulement à la radio, mais surtout à la solidarité humaine, à la responsabilité dans des situations où l'un sans l'autre nous ne sommes rien et au dépassement de soi dans l'épreuve. Et puis, quel bonheur de contacter le Monde entier depuis les tréfonds d'une forêt ou depuis le sommet d'une montagne où il ne viendrait à personne l'idée d'y aller chargé comme des mules de matériel radio !!!

L'opérateur F4HCV/M (Jean-Pierre D.) depuis les hauteurs du Hohenbourg (JN39VB), le 16 février 2014, FT-7 Yaesu sur batterie, antenne dipôle V double hamstick, 10 W max sur 20 m. Configuration QRP extrême, temps extrême, avec ascension rude dans une forêt vosgienne froide et humide animée par un vent du Nord glacial.

Panorama depuis le Hohenbourg pris par Ivan D., 14 ans.